Blanca Casas Brullet distille un art de la fragmentation, un art instable qui se nourrit d’incertitude, un art de la métaphore dans lequel le déplacement opéré trouve son point de départ dans l’aspect littéral des objets. Le processus de transformation est au cœur d’un travail plastique pluridisciplinaire, l’artiste mobilisant aussi bien le dessin que la sculpture, la photographie que la performance ou la vidéo. Diplômée de l’université de Barcelone et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, elle vit aujourd’hui entre ces deux villes qui la constituent. Pas tout à fait d’ici, plus vraiment de là-bas, elle s’est construit une identité propre, hybride, un langage personnel semblable à celui de ceux qui vivent dans l’exil – ici choisi. C’est sans doute cela qui explique la profonde humanité émanant de son œuvre, autant de failles qui annoncent une résistance à la mécanique de la perfection, à la torpeur d’un quotidien sans défaillance.
Communiqué de presse

P E R T U R B A T I O N S

Blanca Casas Brullet distille un art de la fragmentation, un art instable qui se nourrit d’incertitude, un art de la métaphore dans lequel le déplacement opéré trouve son point de départ dans l’aspect littéral des objets.

Inscrivez-vous à notre newsletter et ne manquez plus nos

futures expositions !

Merci pour votre envoi !

© 2021 by Galerie Odile Ouizeman.